Tumor Print : un essai clinique national

Le Professeur François Berger, neuro-oncologue et Directeur de Clinatec, et son équipe, ont mis au point une nouvelle technologie pour répondre à un besoin majeur en cancérologie : accéder au microenvironnement et à l’hétérogénéité tumorale. Tumorprint permettra d’explorer ces nouveaux territoires afin de disposer de nouvelles cibles thérapeutiques. Un essai Clinique de phase 2 est lancé à Clinatec.

Cet outil a été mis au point grâce à la synergie des équipes des ingénieurs, des technologues et des médecins. L’innovation technologique: une puce en silicium, qui rend possible contrairement à une biopsie, une empreinte moléculaire sans lésion sur la zone prélevée. Une avancée majeure pour les patients. Ce nouveau procédé permettra d’analyser la tumeur et les zones périphériques de cette tumeur afin de mieux comprendre son évolution.

Cette innovation repose sur le concept de prélèvement par contact adhésif permettant de capturer l’information dans les organes cibles, sans abîmer les tissus comme c’est le cas dans une biopsie classique. Tumorprint, est capable d’explorer les territoires inexplorés de la tumeur afin de disposer de nouvelles cibles thérapeutiques plus efficaces.

Le concept a été validé sur 5 patients qui ont bénéficié de cette technologie à Clinatec. L’autorisation vient d’être donnée par les autorités légales pour étendre l’essai clinique à 15 patients issus de plusieurs hôpitaux (Henri Mondor, Hôpital Saint Anne…).

C’est véritablement une nouvelle procédure biomédicale qui a été inventée. Cette technologie pourra être développée pour d’autres localisations tumorales, comme le cancer de la prostate, les sarcomes ou le poumon par exemple et des maladies neurodégénératives. Elle est aussi envisagée pour explorer le cerveau neurodégénératif et peut-être rendre possible des thérapies ciblées de ces pathologies.