Faites connaissance avec nos talents !

Septembre 2023 : Nathan Barbe, étudiant en thèse.

Vignette Nathan2

 

Nathan prépare une thèse en trois ans sur la Stimulation cérébrale profonde du noyau subthalamique selon un rythme circadien pour restaurer le comportement de veille/sommeil dans la maladie de Parkinson. Il est encadré par le Dr Brigitte Piallat, chercheuse au Grenoble-Institut des neurosciences et Maitresse de conférence.

Bonjour Nathan,

Quel est votre parcours ? 

Après mon baccalauréat, j’ai poursuivi mes études en biologie avec une licence axée sur la physiologie animale et les neurosciences, suivie d’un Master 2 en biologie santé avec une spécialisation en neurosciences à l’Université de Poitiers. C’est à l’occasion de mon stage de fin d’étude du Master que je suis arrivé à Clinatec, recruté par le CEA et que j’ai commencé à travailler sur le sujet DBS Sommeil, pour une application liée à la maladie de Parkinson. Après cette première expérience, j’ai décidé de poursuivre dans cette voie en entreprenant une thèse sur le même sujet au sein du Fonds de dotation Clinatec.

 Quelle est la thématique de ce projet ?

Le projet DBS Sommeil a pour objectif de traiter les troubles du sommeil chez les patients atteints de la maladie de Parkinson en ayant recours à la stimulation cérébrale profonde du noyau sous-thalamique, une structure profonde du cerveau. Ce projet revêt une importance particulière car les troubles du sommeil ont un impact considérable sur la qualité de vie de ces patients, et une amélioration de cette condition pourrait leur rendre une autonomie précieuse.

Quel est le principal challenge lié à ce projet ? et quelles sont les avancées permises par le mécénat ?

Le principal challenge consiste à déterminer des paramètres optimaux de stimulation pour restaurer un sommeil physiologique dans un modèle pré-clinique de la maladie de Parkinson.

Le soutien financier des mécènes joue un rôle essentiel en permettant l’installation d’un système d’enregistrement télémétrique, nous permettant ainsi d’avancer dans notre compréhension des mécanismes sous-jacents et des bénéfices potentiels de cette approche novatrice pour le traitement des troubles du sommeil chez les patients atteints de la maladie de Parkinson.

Le projet est soutenu par plusieurs mécènes : Mutualia, La Fondation Neurona, la Macif et Expleo Group.

Merci Nathan !